L’école Saint-Pierre,
école sous tutelle diocésaine,

 

 A la lumière de l’Evangile,
ancre son Projet Educatif
dans le respect et la valorisation de tous ses membres,
dans l’engagement de chacun dans son travail
et au service de la communauté.

Les adultes, Enseignants, Personnel d’encadrement, Parents,
s’engagent à être exigeants envers eux-mêmes comme envers les enfants,
afin que chacun fasse fructifier ses talents avec enthousiasme :

Leurs paroles orales et écrites sont bienveillantes et constructives
car ils croient que les enfants ont besoin du regard positif des adultes pour grandir,

Ils réfléchissent aux actes pédagogiques et éducatifs qu’ils posent
car ils croient que la réflexion et le travail en équipe
fondent la communauté éducative au nom de laquelle ils agissent.

Ils ont confiance en chaque enfant et en son avenir
car ils croient en l’éducabilité de tous et sont portés par l’Espérance.

Ils accompagnent les enfants
vers la compréhension du monde dans lequel ils vivent
afin que chacun soit capable d’y tenir sa place.

« Espérer en l’élève, c’est aimer son avenir »

Paul Malartre, ancien Secrétaire Général de l’Enseignement Catholique

« Notre établissement est ouvert à tous, conformément à la volonté de l’Église catholique de mettre

à la disposition de tous, ses orientations éducatives. Ainsi, notre établissement, par sa contribution

au service éducatif de la Nation, rend un service d’intérêt général. C’est pourquoi il est associé à

l’État par contrat, dans le cadre de la loi Debré de 1959 et de la loi Rocard de 1984.

Ce projet, propre à notre établissement, fonde ses propositions éducatives sur la vision chrétienne

de la personne humaine, partagée par tous les établissements catholiques. La dimension sociale

de la personne implique que l’École prépare chacun à la vie civique et à l’engagement. Le projet

d’établissement comprend notamment un parcours citoyen, permettant de découvrir et de vivre

les valeurs de la République. La liberté, l’égalité et la fraternité ne peuvent se construire que dans

un espace où chacun peut partager sa culture et exprimer ses convictions dans la connaissance et

le respect de celles d’autrui.

La liberté de conscience et la liberté de religion, défendues par l’Église catholique, sont aussi

garanties par le principe de laïcité. Cela crée le cadre nécessaire aux échanges et au dialogue

indispensables pour fonder un projet de société commun. »